X Votre bilan médical

Réalisez votre bilan

Pour obtenir l'adresse de votre centre CBSA, contactez notre NOUVEAU NUMÉRO 09 69 323 443 appel non surtaxé

Tous les jours de 8h à 19h et le samedi de 8h à 12h30 Depuis l'étranger, composer le +33 4 37 47 25 65

Un crédit immobilier après 55 ans ?

Avec la baisse des taux d'intérêts, les plus de 55 ans sont de plus en plus nombreux à solliciter un crédit en vue de réaliser  un investissement immobilier à crédit. En effet, grâce aux taux d’intérêt historiquement bas, en moyenne 1,62% en février 2018, se lancer dans un nouveau projet immobilier avec un achat à crédit prend tout son sens, même pour les personnes de plus de 55 ans, que ce soit pour une résidence principale ou un bien locatif du type Pinel.



Les motivations immobilières des plus de 55 ans sont diverses : réduire de surface et revendre un appartement devenu trop grand après le départ des enfants, se rapprocher d’un centre-ville ou au contraire trouver une maison calme en périphérie avec un jardin, anticiper sa retraite…



Il faut savoir qu’à l’approche de la retraite, les critères d’octroi d’un prêt immobilier se durcissent. L’âge charnière où l’accès au crédit se complexifie se situe autour de 57/58 ans avec la proximité de la retraite, qui va peser sur la capacité de remboursement. Mais jusqu’à 55-56 ans, les solutions de financement sont accessibles aux mêmes conditions que celles proposées aux jeunes emprunteurs.  



Avant toute demande d’un prêt immobilier, il est indispensable d’évaluer sa capacité de remboursement, pour éviter le surendettement, et préparer une simulation avec sa future pension de retraite. Afin de rassurer le banquier, il faut valoriser ses avoirs et inclure dans ses revenus les éléments du patrimoine (assurance-vie, investissement locatif, etc.) qui représentent une garantie supplémentaire pour le remboursement de l’emprunt (hors hypothèque ou caution) et qui facilitent la négociation avec la banque.



Une fois le projet immobilier bien avancé, il faudra sélectionner la bonne formule d’assurance emprunteur. Passé 55 ans, les contrats de groupe des banques offrent une bonne couverture à un prix abordable. Mais la délégation d’assurance permet aussi de trouver des garanties individuelles intéressantes, notamment en cas de problème de santé. En toute logique, plus l’âge de l’emprunteur sera élevé, plus la prime de l’assurance sera forte. Mais, un bilan de santé dans le cadre de la garantie emprunteur effectué chez Abcos-Civem CBSA révèle la plupart du temps qu’un sénior qui a été attentif à sa santé durant toute sa vie pourra être considéré comme une personne en très bonne forme physique et en parfaite capacité de se lancer dans un nouveau projet d’achat immobilier.   



Un dernier conseil pour limiter le montant des primes : si les emprunteurs sont en couple, ils auront alors intérêt à faire porter l’assurance sur le plus jeune ou le plus en forme des deux conjoin