X Votre bilan médical

Réalisez votre bilan

Pour obtenir l'adresse de votre centre CBSA, contactez notre NOUVEAU NUMÉRO 09 69 323 443 appel non surtaxé

Tous les jours de 8h à 19h et le samedi de 8h à 12h30 Depuis l'étranger, composer le +33 4 37 47 25 65

Un emprunt immobilier sur 35 ans

Avec l’allongement de la durée de vie et des taux d’intérêt historiquement bas, les Français ont bien compris qu’ils avaient intérêt à se lancer très jeune dans l’achat de leur résidence principale. Ils empruntent à taux fixe, à des niveaux extrêmement bas depuis 2 ans, et ne risquent donc rien en cas de remontée des taux.



Même si nous sommes encore loin d’une tendance de fond, certaines banques proposent des durées de crédit d’acquisition d’une durée exceptionnelle de 35 ans. Ce type d’offre s’adresse avant tout aux primo-accédants qui rêvent de devenir propriétaires de leur logement. Mais une longue durée de crédit pourra également convenir à tous ceux qui disposent déjà d’un bien immobilier et désirent investir de nouveau.



Certes, la hausse des prix de l’immobilier fragilise les acquéreurs les plus modestes, et les banques sont contraintes d'accepter d'allonger la durée de leurs prêts. Mais c’est aussi une façon de maintenir l'accès au crédit pour les ménages qui réalisent leur premier achat immobilier (les fameux "primo-accédants"), pénalisés par la hausse des prix des logements et le recalibrage des dispositifs d'aide publique comme le Prêt à taux zéro et les APL Accession.



Même si un crédit plus long en renchérit le coût, ce rallongement profite aux emprunteurs. Grâce aux taux d’intérêt bas, emprunter plus longtemps ne revient pas beaucoup plus cher et surtout permet à ceux qui ne le pouvaient pas d’emprunter. Ainsi, allonger la durée des prêts permet de gagner plusieurs dizaines de milliers d'euros de pouvoir d'achat et donc de se porter acquéreur d’un appartement plus grand ou d’une maison mieux située.



Allonger la durée du prêt immobilier dans la limite du raisonnable et en étant conscient du surcoût, notamment pour les emprunteurs jeunes, doit uniquement répondre à des besoins de limitation des mensualités ou pour saisir une opportunité immobilière jusque-là inaccessible. Et il faut garder en tête qu’acheter sa résidence principale est sans doute la meilleure façon de s’enrichir pour éviter de payer chaque mois un loyer, une sorte d’incitation à l’épargne forcée.



Une fois votre promesse de vente signée, il vous restera à finaliser votre crédit avec la banque et vous présenter dans un centre de bilans de santé, comme Abcos-Civem CBSA pour passer tous les tests permettant d’emprunter dans les meilleures conditions.